Piero Racchi

Piero Racchi, ou le cri de la nature. (Edité par Carlo Prosperi)

Piero Racchi, ou le cri de la nature. (Edité par Carlo Prosperi) - WOODNS

 

 

 

 

Piero Racchi, peintre et poète, à savoir:
Le cri de la nature.


 

 

Alors, il appelle et lui, écrit le critique Carlo Prosperi:


 

 

"Les véritables voyageurs - Baudelaire dit - ceux commencent tout juste à sortir, ni but ni raison senz'avere Et venture, l'audace, dans l'inconnu, même au prix de naufrage, confiants dans leur inspiration des visionnaires les Chevaliers.. errant du Moyen Age qui s'inoltravano dans la forêt, au hasard:. tous deux savaient que tôt ou tard quelque chose se passerait Piero Racchi Alors aussi, un artiste à sa manière unique et multiforme, qui passe sans effort de la poésie au roman, de la musique à l'art figurative, pour atteindre dans les résultats de plastique picturales d'une grande originalité et d'assurer un soulagement. la forêt dans laquelle il se déplace, c'est le monde accablé par la technologie et du consumérisme, où la nature, torturés et humiliés, il semble relégué à un rôle accessoire. le artificielle domine, diffusion, cependant, le pays des eaux usées et des ordures ruines et de gravats Di l'homme lui-même est maintenant un prisonnier de la «cage de fer» qu'il avait falsifié:.. une cage qui prend parfois la forme d'un Runaway Train, qui se déroule à une vitesse vertigineuse sur une nuit de lumières phosphorescentes naturels. perspective est évidemment la catastrophe, deviné à partir de Racchi avec clarté de voyant. la forêt devient une sorte de labyrinthe où, à chaque tour, respecter les produits de monstres du sommeil de la raison. a chaque étape est la gaspiller. déchets, les épaves, les déchets qui encombrent le chemin. lacrimae sunt rerum. Nature cris, comme le "banni la malbouffe» sur lequel la double triomphe de la mode et de la technologie. Voici le serpent qui se mord la queue vraiment: mode dévore chaque jour lui-même, la technologie est nourrie par leur propre obsolescence renouvelle le mythe de Cronos avalant ses enfants, c'est la parabole - obscène - de la modernité...

NATURE ET ARTIFICE polimaterico sur toile 150 x 60-2012

NATURE ET ARTIFICE polimaterico sur toile 150 x 60-2012 - WOODNS

 

...Mais si l'apocalypse est un sort que la foule des rêves prémonitoires et les cauchemars de la veillée inquiète Racchi, il fait même sa muse. Non seulement parce que, comme un bon samaritain, s'arrête pour contempler les échecs pitoyables et des lacérations causées par le «système» - pour le dire selon le lexique sessantottino - pour ramasser sur le chemin, entre les déchets et les déjections qui sont entassés à l'air libre cimetières de machines, les reliques pauvres, ineptes et inanimé, de temps à l'abattage - ses «os de seiche» - oui aussi parce qu'elle ose les recycler pour leur donner une dignité, un sentiment (qui peuvent ne pas avoir eu), les insérant comme les carreaux de mosaïque, ou plutôt que les cellules d'un organisme vivant, à sa manière, dans un projet d'art qui n'a rien prémédité, mais qui sont eux-mêmes à suggérer, proposer à régler. Ce n'est pas tellement - dans le sillage de Kurt Schwitters - à recycler des objets esthétiquement obsolètes et inutiles, qu'ils soient vilipendés rimorti technologiques des déchets ou des fragments de nature, comment souffler dans leur une nouvelle vie. La transaction a quelque chose d'artificiel, mais, à y regarder de plus près, il va dans la direction opposée à celle suivie par le progrès scientifique et technique, qui tend à remplacer la machine à l'homme et l'inorganique à l'organique ...

NATURE ET ARTIFICE. Pouces. 104 x 104 polimaterico sur la toile. 2012

NATURE ET ARTIFICE. Pouces. 104 x 104 polimaterico sur la toile. 2012 - WOODNS

 

...Le rêve de Racchi, n'est pas faustienne de dominer la nature, mais, le cas échéant, le Promethean pour sauvegarder l'humanité, affirmant le caractère, en fait, «naturel». Il n'est pas annuler les racines de la terre, ou pire, violer et sfregiandola, sans motif et sans mesure, que l'homme peut espérer vivre mieux. La vie est un et a ses racines dans la nature.
L'art de Racchi TEKNE est oui, à la lettre, mais rien a l'orgueil de la technologie moderne. Il a été en fait créée par respect pour les choses, même les plus humbles, et met à leur service. Le message qui vient n'est donc pas volontaire, gâtée par une redondance de subjectivité. En effet, il n'est même pas prémédité, étant en grande partie l'expression de l'inconscient, c'est une force qui transcende les limites étroites de l'ego, et peut-être la même personne. Parlez ensembles peuvent alors sembler simpliste, comme les peintures-sculptures Racchi sont des concrétions, qui semblent d'auto-génération fait vivre, dans un rappelle régulièrement et gratuitement rampollare de la prolifération inépuisable de coraux. Branches, loupes, des journaux, des graines, des coquilles de coquillages, des fougères, des pommes de pin et la liste continue sont les matériaux - l'alphabet, nous dirions - dont l'artiste utilise pour effectuer un discours qui, en dépit de la diversité de ses résultats, il a la possessivité extrême péremptoire et de fixations. Les pleurs (et regret) la nature devient cri désespéré de plainte et de protestation, mais aussi pour se venger. En fait, il engloutit et absorbe nell'esasperato vitalité de sa métamorphose les autres-que-soi, des formes et de la technologie étrangère, les emprisonnant dans sa toile. L'assimilation passe par un processus subtil et compliqué qui se termine pepsi pour redessiner les formes originales des trouvailles, ou plutôt, à modifier - ou supprimer - la fonctionnalité ...

NATURE ET ARTIFICE. Pouces. 62 x 166Polimaterico sur le bois. 2011

NATURE ET ARTIFICE. Pouces. 62 x 166Polimaterico sur le bois. 2011 - WOODNS

 

...Chaos et de calcul coexistent dans un équilibre de tensions opposées, donnant naissance à des sculptures originales d'efflorescence dans différents matériaux qui ont l'apparence de certaines chimères hallucinatoires. Dans l'ensemble s'étend ensuite en s'inclinant à une technique déjà utilisée par Claes Oldenburg, la bave brillante de couleur, ce qui fige dans une dimension onirique, fortement aliénés, les «visions» ambiguës amphibies de l'artiste. Un chromatisme glacial et l'a transformé investit détails et rend les objets trouvés qui forment le tissu conjonctif des choses totalement différentes, plus irréel que apparemment repéré. L'éclat translucide qui contribue à rendre imperméables srealizzarli, les retirer de l'ici et maintenant, mais seulement de donner forme ectoplasmique les espoirs et les peurs de l'artiste encore plus. Omens ou sous les auspices, ces créations surréalistes quelque part entre la peinture et la sculpture sont donc de simples projections de l'inconscient (peut-être dans un sens inconscient hartmanniano) et avoir la pétulance laissé un peu »- et donc inquiétant - cauchemars. Sont des fleurs qui naissent, montalianamente, des décombres de l'abîme, difficulté d'expression d'une mundi de l'âme qui se sent menacé dans son intégralité par le défi technologique et la volonté liée à la puissance de la civilisation de la machine moderne. Fleurs, si elle n'est pas mal, le malaise qui règne dans notre société. Comme il l'écrivait Italo Calvino: «Les plus éclairés de nos maisons sont plus prospères et leurs murs sont dégoulinantes fantômes, rêves de progrès et de rationalité sont visités par des cauchemars." Maintenant, ceux qui - comme Racchi - a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre les signaux d'avertissement (le cri ou - selon les mots de Lucrèce - le «aboyer») qui proviennent de la nature peut difficilement échapper. Et si un artiste fait l'interprète audacieux et opportune. "

Les sculptures de Piero Racchi forment une sorte de microcosme... Eraldo Di Vita

 

"Enigmatique, multi-facettes, sculpture tentaculaire est polimaterica Piero Racchi ..."

Egle Migliardi. Poète et critique littéraire.

 

 

 http://piero----racchi.blogspot.com/
http://pietrodomenicoracchi.jimdo.com/
http://www.equilibriarte.org/site/racchi
http://www.exibart.com/profilo/index.asp?idutente=48490&preview=si
http://www.pieroracchi.com/
http://www.facebook.com/piero.racchi

Piero Racchi
15011 ACQUI TERME (AL)
VIA E. DE NICOLA 6
Tel. 0144 320445
Cel. 333 7211525
Atelier: corso bagni 15

racchi.p@gmail.com

<<< Dorian Flòrez ZuletaEdwige Giraud >>>

Jutta Brandt-Stracke

Jutta Brandt-Stracke - WOODNS

Rémi GRANIER : Exposition à la Tour Rose

Rémi GRANIER : Exposition à la Tour Rose - WOODNS

Rendez-vous le vendredi 4 mars 2016 à 17h30 -19h00 pour en parler à l'occasion du vernissage de mon exposition à la Tour Rose, 22 rue du Boeuf Lyon5eme. Rémi GRANIER

New Entry , Marianna Mordocco

New Entry , Marianna Mordocco - WOODNS

Marianna Mordocco, Le immortel et indiscrète charme portrait.

Maurizio Caggiano "MAO"

Maurizio Caggiano "MAO" - WOODNS

Parmi les différentes formes d'art, il ya une très ancienne et noble. Nous parlons de boxe ...

WOODNS

Bienvenue, ce site a rejoint le projet Zero Impact Web Bien qu'il ait déjà fait beaucoup pour réduire les émissions de CO2, pollue aussi l'internet. Selon un rapport de Greenpeace, le taux de croissance d'aujourd'hui, en 2020, les centres de données et réseaux de télécommunications consommeront environ 2.000 milliards de kilowatts-heures d'électricité, soit plus que le triple de leur consommation actuelle. C'est pourquoi le site www.woodns.it décidé de rejoindre Zero Impact Web et faire sa part pour lutter contre le réchauffement de la planète. Les émissions provenant de vos visites seront compensées par la création et la protection de la croissance des forêts. C'est une petite action qui, si elle est faite par de nombreuses aides pour sensibiliser et faire du bien à l'environnement. Et le meilleur de tous vous permet de naviguer entre ces pages en toute confiance! Vous devez également adhérer à cette initiative, ensemble, nous pouvons faire une différence! Les émissions de ce site sont compensées par la création et la protection des forêts au Costa Rica